Nous utilisons des cookies propres et de tiers pour améliorer tous nos services disponibles sur notre site web. Si vous continuez à naviguer, nous considérons que vous acceptez notre Politica sui cookie.   Accepter

GAMBÍN Almeria : le succès d’une façon de faire unique

Equipo Gambin Almeria

Dans un monde de plus en plus globalisé, il est facile de tomber dans la tentation de se laisser emporter par les tendances du marché et les moyens de gagner vite-fait de la grande majorité de fournisseurs. Des tendances qui promettent un succès rapide et facile, mais généralement éphémère.

Dans ce contexte, GAMBÍN Almería est un bastion de la résistance agricole dans la région. Depuis 20 ans, elle défend une conception particulière de l’une des cultures par antonomase de la région : la tomate. Parmi des dizaines de kilomètres de serres recouvrant en blanc cette enclave du sud de l'Espagne qui a été baptisée "océan de plastique", la société dont le siège est à Cox (Alicante) cultive deux variétés de plus en plus difficiles à trouver : la tomate Bison et la Versailles.

Cinq hectares de serre sont le berceau de ces deux produits, conçus et chouchoutés dans les fermes de La Cañada, située à la périphérie de la capitale d’Almeria, et d’Almerimar, à El Ejido. Ces fermes sont la conséquence de la persistance et de la conviction de GAMBÍN depuis des décennies de combiner la tradition, les innovations durables et la technologie pointe. Deux personnes se trouvent gardant ce trésor : Amador et Lorenzo.

Mais, quels sont les secrets du succès de cet investissement ? Tout d'abord, le produit. Le « Bisonte » est une tomate d'auteur. « C’est une spécialité », explique Lorenzo, ingénieur qui travaille chez Gambín depuis 1983. Il qualifié cette tomate « couleur Ferrari » en ayant une saveur traditionnelle. Son volume et sa grande résistance en font un produit très recherché sur les marchés internationaux. Par contre, la variété « Versailles » est une tomate plus aplatie, également de couleur et de goût intense, mais de taille plus petite. « Quand tout le monde perd de la qualité en basse saison, notre produit nous permet d’offrir de bonnes qualités jusqu’au mois de mars », explique Lorenzo.

Cependant, il ne serait pas possible de cultiver sans une corrélation dans la manière de faire les choses. La deuxième grande raison du succès de GAMBÍN à Almería est une technique raffinée dont la base repose en grande partie sur la gestion des serres. C'est là qu'Amador a beaucoup à dire. Il est, entre autres, responsable de la mise en place d'une gestion traditionnelle et écologique en même temps, tout en privilégiant la production intégrée. Il atteint cela au moyen de traitements bio-sanitaires, qui ne produisent aucun taux de résidus. Supervisé par le service technique de la centrale et en parfaite harmonie avec Lorenzo, Amador travaille depuis 20 ans afin que rien ne manque. Il aime faire de la recherche sur le champ pour rendre plus simple ce qui est complexe. Analyser les particularités du terrain et de l’environnement, qui est aujourd’hui de plus en plus variable, est indispensable si on veut produire des variétés appropriées. « Il y a beaucoup de choses qui se passent dans la serre et nous sommes toujours prêts à prévenir ou à y réagir à temps », explique-t-il.

Chacune des fermes est un monde en soi, et le produit final dépend d’une gestion appropriée. De la solarisation du sol et du blanchissement des toits des serres en mai, à la gestion de l'eau, en passant par les traitements et les soins après semence, depuis la coordination de la logistique, jusqu’à l'emballage et l'expédition à des milliers de kilomètres, tout est important. Et, tout est tenu en compte. C’est ce qui fait l’objet de la confiance du marché dans la tomate GAMBÍN. C’est la reconnaissance de valeurs cultivées depuis des décennies et qui imprègnent la société.